SYNDICAT SUD SANTE SOCIAUX 35

CHU : AU CTE DU 20 JUIN, SOUFFRANCE AU TRAVAIL ET COMPRESSION DES EFFECTIFS

vendredi 30 juin 2017 par Sud Santé Sociaux 35

PROJET NOUVEL HOPITAL : GARE AUX « EFFORTS D’OPTIMISATION » !!

A grand coup de communication (cf Ouest France papier et web, intranet CHU) le projet du futur hôpital est l’objet de beaucoup de pédagogie de la part de l’équipe de pilotage. Même si le projet n’en est qu’aux grandes lignes, les effets sur les futurs organisations de travail ne sont pas abordés voir évacués. Or nous savons qu’un des objectifs de cet énorme chantier est la restructuration des services, la mutualisation des moyens et donc la baisse de la masse salariale et des effectifs. La direction générale met donc en pratique via ce projet la feuille de route de L’ARS., et « …aura une politique volontariste en matière de maitrise des effectifs ».
De plus de nombreux exemples montrent que l’état n’accorde des subventions qu’en échange de mesures « d’optimisation »
Au-delà des annonces de façade, il nous faut donc nous tenir prêt à défendre nos services et nos emplois.

GHT : « LE SPECTRE DE LA MOBILITE »

Le projet médical et soignant partagé dit dossier GHT a été présenté au dernier CTE.
L’introduction de ce rapport pose clairement le décor :
« Cette recherche d’efficience s’inscrit dans une triple mutualisation : mutualisation d’objectifs médicaux à travers un projet médicale et soignant partagé ; mutualisation des compétences, à travers la mise en place d’équipes médicales communes ; mutualisations de moyen. »
Il s’agit tout simplement de gérer la pénurie des moyens et des effectifs en les répartissant de manière différente sur le territoire.

De nouveaux indices confirment nos craintes et ce n’est pas l ‘instruction ministérielle N°DGOS/GHT/DGFIP/2017/153 du 4 mai 2017 relative à l’organisation des groupements hospitaliers de territoire qui vient nous rassurer. En effet, cette instruction ministérielle précise pour les GHT « (…) les règles applicables (…) à l’organisation des activités, (…) pour ce qui concerne la mobilité des agents, l’exécution et la signature d’actes juridiques, le périmètre de la fonction achats(…) »

RAPPORT MEDECINE DU TRAVAIL 2016 : LA SOUFFRANCE AU TRAVAIL MISE EN EVIDENCE

Au-delà d’un catalogue de chiffres, SUD approuve le rapport de la psychologue du travail qui recense avec objectivité les éléments qui témoignent de l ‘état psychologique dégradé de beaucoup d’agent : « Fatigue importante ; Irritabilité ;Perte de confiance en soi, atteinte de l’estime de soi ; Problème de concentration ; Trouble de sommeil ;Mécanisme de repli, auto isolement ; Crise d’angoisse ; Déprime, pleurs ; Une ambiance de travail décrite comme délétère ; Surcharge de travail et perte de confiance en l’institution ».
Malgré un rapport accablant la Direction qui semble incapable de faire face à la situation ne propose aucune action corrective et semble même hermétique aux multiples alertes officiellement lancés dans ce rapport. La direction du CHU est bien responsable de la santé mentale et physique de ses salariés. Faut-il attendre la survenue d’un évènement tragique pour remettre en question sa stratégie managériale ?

Notez dès maintenant que SUD proposera une formation syndicale « Souffrance au Travail et Nouveaux Managements » le vendredi 24 novembre prochain !

IFTS DES ADJOINTS DES CADRES :

Nous avons également interpellé la Direction sur l’inégalité de traitement entre les ACH dans le cadre du versement de l’Indemnité Forfaitaire pour Travaux Supplémentaires (IFTS), qui rémunère des responsabilités particulières aux Adjoints des Cadres et aux AMA. La note de service l’encadrant était trop incomplète pour permettre aux collègues de connaître leurs droits et, surtout, elle n’était pas respectée ou utilisée de manière égale pour tous. Par l’ intervention de SUD, nous avons pu permettre à certains ACH de toucher le bon montant de prime et obtenu des engagements de la Direction de repréciser le cadre du protocole au CHU pour qu’il soit compréhensible par tous et utilisé de la même manière partout.

Cependant, si nous comprenons parfaitement la volonté des ACH de voir leur travail reconnu et valorisé, nous constatons encore une fois que ce type de prime à montant variable et distribuée de façon inégalitaire divise les salariés entre eux.

ALLOCATION CHOMAGE : RESPECT DES DROITS DE NOS COLLEGUES CONTRACTUELS !

Régulièrement, SUD intervient pour défendre les droits des contractuels dont on ne renouvelle pas le contrat et qu’on veut en plus priver d’allocations chômages, parfois en les pressant de faire des courriers de démission ! Au cours de ce CTE, nous avons demandé à la Direction de respecter ses obligations en matière d’information et de délais de préavis pour les renouvellements de contrats de nos collègues. Nous avons dénoncé une clause illégale des CDD et fait plusieurs propositions. La Direction a accepté de nous rencontrer pour avancer sur ce dossier.

Collègues en CDD, n’hésitez pas à nous contacter ! Mais surtout, rappelez-vous : les cadres ne sont pas vos confidents, ne leur parlez jamais de vos projets personnels !

NOUVEAU SERVICE DE SOINS PALLIATIFS (USP) : DES EFFECTIFS INSUFFISANTS

La Direction nous a présenté ce nouveau service, indispensable au vu des besoins du CHU en soins palliatifs. Il sera situé à La Tauvrais et ouvert fin septembre. La Direction a affirmé avoir mis des effectifs « en cohérence » avec la circulaire de 2008 sur les soins palliatifs. C’est vrai pour les ratios infirmiers mais c’est faux pour les ratios AS et ASH ! Ainsi, il manque ainsi 3,4 postes d’AS et 4 postes d’ASH pour respecter les recommandations minimales concernant les effectifs en unités de soins palliatifs qui, rappelons-le, servent à faire face, dans les meilleurs conditions possibles, à des situations de prise en charge « souvent éprouvantes » des patients en fin de vie, qui par ailleurs nécessitent un suivi par un psychologue, jugé « indispensable » par la direction elle-même.
SUD a confronté la direction sur ce sujet, elle a reconnu que la Tarification à l’Activité(T2A) ne permettait pas de financer correctement une unité de soins palliatifs, preuve s’il en est qu’il faut changer de mode de financement inadapté de l’hôpital. Ils ont donc choisi de mettre en difficulté les AS et ASH du service.

SUD a dénoncé ces choix dangereux et a voté CONTRE cette organisation de travail,
SUD revendique l’augmentation de l’ensemble des ratios des personnels.


Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 485890

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Fonction Publique Hospitalière  Suivre la vie du site Sud CHU Rennes  Suivre la vie du site Expressions Sud CHU   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + Sud Santé Sociaux 35 est hébergé par DRIDRI