SYNDICAT SUD SANTE SOCIAUX 35

Prime Covid dans le 35 : un salaire de la peur à prix Discount

mardi 26 mai 2020 par Sud Santé Sociaux 35

C’était l’un des points centraux de la communication du gouvernement. Les soignants, ces héros, allaient être royalement gratifiés d’une prime pour avoir tenu la « première ligne » de sa guerre. Bon, ça ne sera pas pour mai… pour juin, on verra. Cette prime allait être de 1500 euros pour celles et ceux qui ont été exposés dans les hôpitaux et les services COVID. On connaissait donc le prix que le gouvernement avait fixé pour nos vies et celles de nos familles que nous risquions de contaminer après avoir travaillé sans masque ni plexiglas durant de nombreuses semaines

Après des semaines d’attente, le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils ont réussi à faire pire que leur annonce initiale, en introduisant des critères géographiques !

 POUR LES CENTRES HOSPITALIERS D'ILLE-ET-VILAINE
LE SALAIRE DE LA PEUR, ÇA SERA 500€.

… et peut-être une médaille en chocolat et une promesse de se retrouver à la prochaine crise. Pour les EHPAD,ou les FAM publics, il va encore falloir attendre un nouveau décret hypothétique.

En effet, nous ne sommes pas listés dans les départements les plus touchés, qui bénéficient d’une prime de 1500€. Mais c’est facile de refaire l’histoire : mi-mars, quand la France entre dans le confinement, tous les hospitaliers partout en France partent travailler

Seule exception potentielle, le CHU de Rennes dont la Directrice Générale, qui comme tant d’autres chefs d’établissement a refusé durant des semaines de protéger les agent.e.s, décide dans sa bonté d’âme d’attribuer 1500€ à certains des personnels qu’elle aura, elle, jugé les mériter.

Cette prime est en plus modulée en fonction du présentiel entre le 1er mars et le 30 avril :

  • 15 jours ou plus d’absence hors CA/RTT/Congés pour AT lié au COVID (non reconnu pour le moment !), c’est 50% de prime en moins
  • Plus de 30 jours d’absence sur les 2 mois : Perdu, pas de prime pour toi !

Mais quid des ASA pour confinement, ou « réserve sanitaires » ?

La prime est exonérée de cotisations sociales, car après tout, la Sécu n’a pas besoin d’argent pour financer les hôpitaux…

Sans oublier le défilé du 14 juillet avec les « mirages » survolant les blouses blanches…après tout, les illusions, on y est habitué !

Ajoutant l’insulte au mépris, le ministre parle d’augmenter les salaires… contre une augmentation du temps de travail ! Il n’aura donc pas fallu 2 mois avant que le vieux monde nous resserve donc l’assouplissement des 35 heures. Il va falloir nous mobiliser pour faire gagner nos revendications

LE 16 JUIN, LES HOSPITALIERS REPRENNENT LA RUE !!!

 SUD REVENDIQUE, AVEC LES COLLECTIFS :

  • En acompte avant les vraies augmentations de salaire, Le versement de la prime de 1500€ à toutes et tous, dans les hôpitaux, le social et le médico-social,
  • De véritables augmentations de salaire, de 400€ pour toutes et tous
  • La réouverture de tous les lits fermés dans les plans d’austérité précédents, et l’augmentation des capacités à hauteur des besoins
  • La titularisation de tous les contractuel.le.s et un plan d’embauche à hauteur des besoins

Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 708083

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Fonction Publique Hospitalière  Suivre la vie du site Dernières nouvelles   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + Sud Santé Sociaux 35 est hébergé par DRIDRI