SYNDICAT SUD SANTE SOCIAUX 35

6 milliards, une annonce en trompe-l’œil : Pour les 300€ pour tous, le compte n’y est pas !

vendredi 26 juin 2020 par Sud Santé Sociaux 35

Le chiffre de 6 milliards d’euros pourrait paraître alléchant… mais rien que valider 300 € d’augmentation de salaire mensuel pour les 1,2 millions, c’est 4,3 milliards par an…

300 €, c’est juste une étape pour que le gouvernement respecte les promesses du Président Macron pendant la crise COVID et nous verse notre dû. Car ces 300 euros par mois, c’est la somme réclamée depuis plus d’un an par les hospitalier-es dans les rues comme rattrapage de l’insuffisance de nos salaires. C’est pourquoi SUD en a fait, dans le cadre du Ségur, un préa-lable, un passage obligé pour ensuite mener des négociations dignes de ce nom.

Et là le compte n’y est pas car cette somme n’est pas destinée qu’à la Fonction Publique Hospitalière…

L’enveloppe de 6 milliards proposée par le ministre intègre le financement de l’augmentation des salaires pour la filière sanitaire associative et pour l’hospitalisation privée… le gouvernement propose donc des fonds publics pour financer les salaires des salarié-es de la filière « privé lucratif » pour permettre aux actionnaires de conserver leurs dividendes !
Quand on met ça en perspective, on voit bien où veut nous amener Véran, et SUD n’ira pas !

Une prime à la casse …. de l’hôpital public

La fédération SUD santé sociaux n’oublie pas les autres piliers du Ségur qui sont en route… la gouvernance, la territorialité, le financement…. Il faudra des moyens aussi pour tourner le dos à la politique de destruction de l’hôpital public dont on a vu les effets pendant l’épidémie COVID. Si on laisse faire le gouvernement, tous ces piliers serviront à accélérer la casse des hôpitaux, à aggraver la situation dans les EHPAD, les structures sociales ou médico-sociales, à accentuer la mar-chandisation et l’industrialisation de la santé, à continuer le saccage de la protection sociale à la française ! Et la fédération SUD santé sociaux ne sera pas complice de ce scandale !

Nous n’avons pas oublié le sacrifice des « premières lignes » pendant la crise COVID, le constat édifiant des conséquences du saccage de l’hôpital public et des conditions de travail dans les EHPAD. Nous n’avons pas oublié les mensonges d’Etat et le cynisme du gouvernement, les salarié-es sacrifié-es et le tri des malades…

c’est avec le même cynisme que ce gouvernement propose ces négociations en trompe l’œil, où certaines organisations sont prêtes à valider des augmentations inférieures au minimum des 300 euros, méprisant celles et ceux dont la mobilisation depuis plus d’un an a imposé le rapport de force à l’origine du Ségur.

Nous réclamons notre dû, nous refusons de nous laisser berner et d’orienter nos collègues dans une direction qui va les amener dans le mur !

Le fédération SUD santé sociaux a des propositions à faire, des revendications à porter et nous ne serons pas les partenaires sociaux de la politique nocive de ce gouvernement.

Nous devons converger, usager-es et professionnel-les, pour obliger ce gouvernement à une politique qui répondent aux besoins de la population…. Nos conditions de travail sont vos conditions de soins…

Ce n’est pas le Ségur qui a poussé le gouvernement à lâcher cette enveloppe.
C’est la mobilisation massive des professionnel-les et des usager-es le 16 juin.

Alors c’est par la rue et par une lutte sociale à la hauteur des enjeux que nous obligerons ce gouvernement à nous écouter vraiment et à changer de logique pour le monde d’après

Tous dans la rue le 30 juin.


Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 708083

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Sud Santé Sociaux 35  Suivre la vie du site Dernières nouvelles   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP + Sud Santé Sociaux 35 est hébergé par DRIDRI